Aller au contenu principal

Canards gras
Audrey Viala : "je travaille encore beaucoup pour développer ma clientèle !"

Le Paysan tarnais consacrait le dossier de cette semaine à la filière canards gras. Un secteur qui se porte plutôt bien, que ce soit en filière longue ou en filière courte. Exemple avec Audrey Viala, productrice à Graulhet.

Pour Audrey Viala, le prochain objectif est de développer la vente via internet
Pour Audrey Viala, le prochain objectif est de développer la vente via internet
© Le Paysan Tarnais

Audrey Viala s’est installée en 2006 sur l’exploitation familiale. «Avec mon petit parcellaire, une production conventionnelle n’aurait pas été possible. J’ai donc monté un atelier de canards gras avec l’objectif de commercialiser toute la production en circuits courts.» Les premières années ont donc été consacrées à la création de la clientèle. «Au début, j’ai fait beaucoup de marchés locaux pour me faire connaître. Petit à petit, la vente à la ferme a pris de l’ampleur. Aujourd’hui, je n’ai conservé que le marché de Revel, qui fonctionne de novembre à mars et en juillet août.» Le principal de la vente se fait donc désormais à la ferme, avec une grande souplesse de fonctionnement. «Les gens passent commande pour le frais et viennent récupérer la marchandise dès qu'elle est prête.»

 

Aujourd’hui, elle souhaite poursuivre son développement et augmenter un peu sa production. «On est à environ 1 500 canards par an. J’aimerais passer à 2 000. On a les équipements pour, mais il faut trouver les débouchés d’abord !» Audrey Viala pense prospecter du côté des entreprises pour arriver à fonctionner sous forme de commandes groupées. Mais surtout, elle veut mettre l’accent sur la vente via internet. Audrey travaille aussi sur l’innovation, en essayant régulièrement de nouveaux produits. «L’idée est de varier l’offre pour augmenter le panier moyen des clients. Avec mon mari, qui est producteur d’ail rose de Lautrec, nous commençons également à jouer sur la complémentarité de nos productions. Nous avons plein de choses à imaginer !»



Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

Voir aussi le site de la productrice : www.fermedelaforetbasse.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Bilan hydrologique : l'année 2021 dans la moyenne
De l’hiver à l’automne, les épisodes de tension sur le Tarn se sont fait rares mais assez intenses. Voici ce qu’il faut retenir…
Toujours plus de bouches à nourrir dans le Tarn
Avec 5 933 185 habitants au 1er janvier 2019, l’Occitanie est la 5e région de France la plus…
Pac 2023 : après 67 ans, l'agriculteur choisira entre aide Pac et retraite

Comme cela était pressenti, le ministre de l'Agriculture a finalement ouvert davantage que cela était prévu en septembre la…

Le lycée de Flamarens accueille les 17èmes Ovinpiades
Le 20 janvier, 62 jeunes élèves de 12 établissements agricoles de la région vont tenter de décrocher leur ticket pour la finale…
Le Département veut aller plus vite avec ambition et audace
Le Président du Conseil départemental, Christophe Ramond, a présenté ses vœux à la presse pour 2022. Cap sur les investissements…
Loup : 2022 ne devra pas ressembler à 2021 !
Les constats de présence ont été multipliés par dix l’an dernier, dans le Sud-Est du département.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais