Aller au contenu principal

La restauration collective, clé du développement de «Produit sur son 31»

L’association «Produit sur son 31», créée en décembre 2011 en Haute-Garonne a étendu son rayon d’action sur le département du Tarn notamment. Retour sur l’assemblée générale qui s'est tenue le 17 mars dernier à Técou.

© Le Paysan Tarnais

«Produit sur son 31» a été créée à l’initiative d’agriculteurs et de la Chambre d’agriculture de Haute-Garonne fin 2011. L’objectif : mettre en place une structure logistique et commerciale regroupant des produits agricoles locaux respectant des cahiers des charges, permettant des débouchés réguliers, à prix juste pour le producteur et le client. En 2016, la Chambre d’agriculture du Tarn a rejoint l’association.

L’assemblée générale de «Produit sur son 31» s’est réunie la semaine dernière à Técou pour présenter son bilan d’activité mais aussi pour réfléchir sur une question importante : les relations avec la restauration collective.

Car comme l’a rappelé le président de l’association, Serge Bouscatel, «nous avons potentiellement un marché. On a espéré beaucoup de choses à ce sujet. Mais il existe des freins et nous devons nous adapter, des deux côtés. C’est un travail de fond à mener avec les producteurs et avec les collectivités. Le pari sera gagné quand on aura tissé un lien étroit entre le politique et le donneur d’ordre. Il faut aussi savoir ouvrir nos exploitations aux collectivités. Cela ne nous apportera que du «plus» mais c’est vrai que c’est une révolution.»

Un projet de territoire

Pour le président de «Produit sur son 31», la restauration collective est «la clé du développement de demain pour la plate-forme.» Pour Serge Bouscatel, derrière ces relations commerciales, il y a aussi un vrai enjeu sur l’ensemble du territoire. «Je rêve du jour où un élève qui a mangé une bonne viande ou un bon yaourt à la cantine de son école dira à ses parents qu’il peut retrouver ce même produit dans un magasin à proximité. On flèche le territoire, la production, la filière. Et alors on aura gagné car ce sera un vrai projet de territoire.»

La table ronde intitulée «Un approvisionnement de proximité pour la restauration collective : les clés de la réussite» a mis en avant deux témoignages de collectivités qui travaillent avec l’association et qui ont pu expliquer comment elles voyaient l’avenir.

D’abord Pascal Néel, maire de Parisot, qui a présenté le fonctionnement de la cantine pour les écoles de Parisot et Peyrole, qui se sont regroupées. «Nous avons fait le choix de travailler avec des produits locaux et avec la plateforme «Produit sur son 31». Nous avions des adhérents agriculteurs sur la commune et cela nous a aussi sensibilisés.» Depuis la rentrée scolaire, un gros travail est en cours sur l’approvisionnement de la cantine. «Nous sommes sur des petites quantités, mais le transfert de la compétence à la nouvelle communauté d’agglomération va nous obliger à prendre le relais et à développer cet approvisionnement. Au final, ce que nous voulons, c’est que nos enfants mangent mieux.»

La commune a également mis en place tout un travail avec les élèves en matière d’éducation aux modes de production avec des jardins qui servent de support éducatif. «C’est toute une série d’actions transversales qui sont mises en place. Et le résultat c’est que nous avons moins de déchets à la fin des repas, que le coût unitaire du repas n’a pas beaucoup évolué.»

A. RENAULT

Pas encore abonné ? Découvrez nos offres !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

La famille Gayraud tourne la page de sa vie de concessionnaire
Après plus d’un demi-siècle passé à vendre des engins agricoles, la famille Gayraud se recentre sur ses magasins Espace Émeraude…
Un capteur connecté en test avec Caste Aliment
L’entreprise de Mirandol mène un projet pilote avec l’entreprise Nanolike chez un éleveur de poules pondeuses à Villemur-sur-Tarn…
La filière œufs recherche des éleveurs de poulettes
Virginie Rouillon, chef du marché Volailles chez Caste explique l’intérêt de cet atelier.
Opération séduction pour l'agneau tarnais dans les cantines du département
Les collégiens du département ont pu goûter l’agneau tarnais de qualité grâce à une opération de promotion portée par l’…
Le prix des terres ne connaît pas la crise en Occitanie
L’effet Covid a renforcé l’intérêt pour les terres de notre région. Mais, changement climatique oblige, le marché agricole se…
Les parlementaires à l'écoute de la FDO du Tarn
Les acteurs de la production ovine ont invité sénateurs et députés à Montredon-Labessonnié vendredi 28 mai. L’occasion d’échanger…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais