Aller au contenu principal

CA81
"L'agriculture ne semble pas être une priorité"

Paiements PAC, crise viticole, situation sanitaire… Au programme de la dernière Session, les sujets d’inquiétude du moment pour les exploitants tarnais.

À la tribune, le président de la Chambre d’agriculture du Tarn, Jean-Claude Huc, a introduit la séance par un tour de l’actualité des dernières semaines et un point sur la conjoncture actuelle : “le monde agricole manque de visibilité. On nous demande d’assurer la souveraineté alimentaire et on accepte d’importer des produits peu chers et de moindre qualité, on nous impose des contraintes réglementaires toujours plus fortes, on augmente les taxes qui pèsent sur notre activité, on remet en cause la loi Egalim qui «protège» le prix au producteur, on encourage le développement de productions sans vérifier que les marchés suivent, on nous contraint dans les moyens de production. On marche sur la tête, comme disaient certains il n'y a pas si longtemps. Aux yeux du Gouvernement, l’agriculture ne semble pas être une priorité. Et pourtant, nos filières souffrent. Je pense notamment aux filières animales, avec la FCO et la MHE, ou la filière viticole, qui traverse actuellement une période plus que difficile. On a besoin d’y voir plus clair pour s’adapter au contexte économique et au changement climatique.” Une vision partagée par l’ensemble des participants à la Session, qui se sont ensuite succédé au micro pour évoquer et débattre sur les nombreuses problématiques dans les exploitations tarnaises. Cédric Vaute a notamment pointé du doigt les retards et manques d’explications à propos des paiements PAC pour certains agriculteurs. Maxime Cuenot, directeur de la DDT du Tarn, lui a répondu que plus de 95% des dossiers ont été pay és et que les cas “plus complexes” prenaient plus de temps à être traités.

Trouver des solutions et se sentir accompagné

Cédric Carcenac a lui de son côté évoqué la crise que traverse la filière viticole : “cela va très mal et on va droit dans un mur. Je suis très inquiet pour notre filière tarnaise. Il y a des personnes qui se retrouvent sans solutions, avec des caves pleines ou au contraire vides. On retrouve aussi de plus en plus de friches et de vignes abandonnées. Il faut mettre en place des solutions structurelles et conjoncturelles. La filière y travaille, en essayant de se projeter à moyen et long terme. Mais il y a urgence à agir dès maintenant pour donner des solutions à des vignerons qui n’en n’ont plus.” Christophe Rieunau a lui soulevé l’inquiétude de l’ensemble des éleveurs tarnais : “il y a un mois et demi, quand les premiers cas de MHE sont arrivés dans les Hautes-Pyrénées, on a eu un impact assez rapide dans le département. Un impact commercial et économique qui a généré de la rétention de veaux ou des fermetures de marchés. On a réussi quand même à trouver des solutions pour faire en sorte que les agriculteurs n’aient pas des animaux bloqués sur les fermes. Aujourd’hui, ce qui inquiète, c’est l’ensemble de ces maladies qui se développent et qui ont un impact économique et technique sur les exploitations. Les éleveurs ont plus que jamais besoin d’accompagnement." Un ras-le-bol général qui s’est exprimé dans les rues d’Albi le 14 novembre et dans plusieurs autres départements de France ces derniers jours. Après le vote du budget initial 2024 de la Chambre d’agriculture, l’accompagnement que réalise la Chambre sur la thématique du travail a été abordé.

L'organisation du travail constitue un enjeu fort dans les exploitations agricoles

C’est une priorité du projet stratégique de la mandature, pour accompagner les agriculteurs, et en particulier les éleveurs sur l’amélioration de l’organisation et des conditions de travail, les gains d’efficacité, de sécurité et la réduction de la pénibilité. Laure Vinsant le Lous, chef du service stratégie d’entreprises, Alexandra Pizzetta, conseillère ont présenté les actions proposées, tant en individuel qu’en collectif : estimation et simulations d’évolution des temps de travaux, avec l’outil web “Ma calculette temps de travail”, diagnostic et plan d’actions, rencontres «parlons travail», concours «trucs et astuces», formations «alléger sa charge de travail», … Florian Basse a apporté son témoignage et son retour d’expérience sur le travail conduit au sein du Gaec du Buisson blanc. Maryline Lherm, vice-présidente du Conseil départemental et Maxime Cuenot de la DDT sont intervenus en clôture de la Session.

Les motions présentées et adoptées

Pour un projet d’avenir pour l’agriculture 

La Chambre d’agriculture demande à l’État : 

  • qu’une vision ambitieuse et une politique cohérente soient définies et affichées pour l’avenir d’une agriculture durable, en s’appuyant sur une agriculture productive et créatrice de valeur ajoutée 

  • de structurer un véritable pacte pour soutenir l’agriculture et répondre aux enjeux de souveraineté alimentaire, d’aménagement de l’ensemble des territoires, construit en relation avec les collectivités et la profession agricole 

  • de mobiliser tous les moyens nécessaires et de les faire converger pour la réussite de cette politique 

Paiement des aides PAC 

La Chambre d’agriculture demande : 

  • que l’État mette en œuvre des moyens supplémentaires pour traiter les dossiers 

  • que le versement des avances soit réalisé sans délai pour tous les dossiers, quitte à effectuer une régularisation au moment du solde. 

Filière viticole 

La Chambre d’agriculture demande : 

  • que l’État et les collectivités se mobilisent pour apporter à la filière viticole les moyens nécessaires à la mise en œuvre des accompagnements qui seront nécessaires sur le plan conjoncturel et structurel.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Le Tarn s'affiche en grand au SIA

Le Président du département, Christophe Ramond, et les équipes de Tarn Attractivité ont présenté le Bistrotarn édition 2024…

La résistance agricole s’intensifie dans le Tarn !

Comme un peu partout en Occitanie et en France, la FDSEA et les JA81 ont à leur tour bloqué l’autoroute à Albi, pour faire…

Meunière, le projet d’une vie

Clarisse Valentin démarrera son activité le 1er février. Pourtant, il lui faudra plusieurs mois avant de pouvoir installer son…

L’annonce d’une fusion entre Unicor et Capel

La nouvelle structure qui portera un nouveau nom devrait être officialisée fin mars, après le vote de l'ensemble des adhérents…

Albi : le blocage est levé mais la mobilisation continue

Une semaine de lutte qui s'est terminée par une dernière action en centre-ville et un grand barbecue, mais qui ne signe pas la…

FDO81 : attirer des jeunes, repousser le loup

La question du loup et celle du renouvellement des générations ont donné du fil à retordre à la Fédération départementale…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 96€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais