Aller au contenu principal

Producteurs
L’ail de Lautrec a souffert en 2022

Comme bon nombre de secteurs, la filière de l’ail a grandement souffert des conditions climatiques extrêmes de 2022. Reportage au sein de la coopérative Alinéa à Lautrec.

“Habituellement ici, c’est rempli. Le changement est flagrant cette année”. Dans son bâtiment de stockage, Pierre-Louis Joqueviel, vice-président de la coopérative Alinéa à Lautrec, qui produit ail de consommation et ail de semence, ne peut que constater la baisse de production en cette année 2022 particulièrement difficile pour les agriculteurs. Sécheresse, manque d’eau, gel, les causes sont multiples et les conséquences connues. “Pour la production irriguée, on a eu 30 à 50% de pertes. Et pour la partie non irriguée, ça va jusqu’à 80% de pertes.” Entre 400 et 500 tonnes ont été récoltées cette année, contre 800 dans une saison normale. “C’est d’autant plus compliqué car on a eu une année 2021 aussi très difficile avec seulement 500 tonnes. Enchaîner deux saisons comme ça, c’est dur”, estime Pierre-Louis Joqueviel. La récolte se déroule à partir de fin juin jusqu’en juillet. La commercialisation débute à partir de fin juillet, après une période de trois semaines de séchage.

Un rendement plus faible

Autre conséquence de la chaleur, la taille de l’ail est plus petite et donc le rendement baisse. C’est toute une filière qui se retrouve de plus en plus menacée par le changement climatique. “Dans l’agriculture, il n’y a aucun produit qui s’en est sorti cette année. L’ail est en danger mais pas que lui”, ajoute Pierre-Louis Joqueviel. 
Pour faire face au phénomène, les producteurs doivent s’adapter et modifier leurs pratiques. A commencer peut être par la date de plantation. “Habituellement, on plante du 1er décembre jusqu’à fin janvier. Mais maintenant, on réfléchit à avancer cette date, pour anticiper l’arrivée des fortes chaleurs ou du gel.” L’ail de semence est par ailleurs également touché par cette situation tendue puisque la coopérative enregistre une baisse de production sur ce produit. 
Le vice-président estime également que l’enjeu de l’eau est primordial pour la filière : “on a un gros manque d’accès à l’eau. Il faut revoir les conditions d'irrigation pour permettre à tout le monde de s’en sortir. Il faut aussi que l’Etat apporte son soutien au secteur pour nous aider à survivre, car la situation économique est très tendue pour la majorité des producteurs.” Les clients ont également un rôle important à jouer : “il faut que les gens continuent à jouer le jeu en consommant de l’ail local et français. C’est important de soutenir la filière.” 
Au sein de la coopérative, la commercialisation des plateaux, grappes ou filets trois têtes se poursuit, avec un prix du produit légèrement supérieur. Mais avec la baisse de rendement, les stocks seront bientôt écoulés, alors que la commercialisation dure habituellement jusqu’en décembre.
 

La coopérative Alinéa

> Siège social à Beaumont-de-Lomagne (Tarn-et-Garonne), deux sites de production à Lautrec (Tarn) et Lectoure (Gers)
> Top Semence, filiale d’Alinéa, commercialise l’ensemble des produits : 60% auprès de la grande distribution, 20% auprès des grossistes et le reste à l’industrie et l’export
> 150 adhérents, soit environ plus de 200 agriculteurs
> 15 salariés en CDI, et une cinquantaine de saisonniers : deuxième employeur de la commune.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Mise en oeuvre du tarif réduit du GNR : ce que vous devez savoir

À compter du 1er juillet 2024, les agriculteurs pourront bénéficier d’un tarif réduit sur le gazole non routier (GNR)…

Après la manifestation, des dégâts chez les agriculteurs

La manifestation anti-autoroute du 8 juin n'est pas sans conséquence pour les agriculteurs.

Une récolte "correcte" pour oublier les années difficiles

Le syndicat de défense est revenu sur les résultats de la campagne et sur les projets à venir pour préserver le dynamisme de…

Loup: Etats membres divisés, révision du statut de protection probablement reportée

Les ambassadeurs des États membres ne sont pas parvenus lors de leur réunion du 15 mai à un accord sur la révision du statut…

Arsoé : "Continuer à chercher de l'activité en élevage"

Trois questions au président de l’Arsoé de Soual, Michaël Meyrueix, après l’assemblée générale de la coopérative le 24 mai…

FDSEA et JA81 : "nos produits ont un prix non négociable"

Les deux syndicats tarnais avaient convié le 17 mai les directeurs des GMS du Tarn pour parler coût de production, prix de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 96€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais