Le Paysan Tarnais 31 janvier 2019 à 08h00 | Par D. Monnery

Meilleure viande de France 2019 pour l'agneau Lou Paillol

La filière SICA2G - Bigard - Label rouge «Lou Paillol» a été mise à l'honneur au ministère de l'Agriculture. C'est la première fois que de la viande d'agneau reçoit cette distinction.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © SICA2G

Belle récompense pour la filière SICA2G - Bigard - Label rouge «Lou Paillol». Le Prix d'excellence lui a été remis le jeudi 24 janvier au ministère de l'Agriculture à Paris avec le titre de «Meilleure viande de France 2019». C'est la première fois que cette récompense est attribué à de l'agneau depuis sa création, il y a dix-neuf ans. Ce prix ne désigne en effet qu'un seul vainqueur par an pour la catégorie viande, c'est à dire agneau, veau, boeuf et porc confondus. Le Prix d'Excellence récompense les producteurs pour l'excellence des résultats qu'ils ont obtenus lors des trois dernières sessions du Concours général agricole.

«Une fierté pour nous tous»

«Ce prix est une fierté pour nous tous, un signal fort qui nous conforte dans le choix que nous avons fait ensemble : celui de nous unir pour marcher vers une qualité reconnue par les consommateurs, se félicite Jérôme Pousthomis, directeur de la SICA2G. Il doit être partagé entre les 160 éleveurs d'agneaux Label Rouge de notre groupement SICA2G qui réunit au total 420 producteurs. Et aussi avec l'abattoir Bigard de Castres. Encore félicitations aux éleveurs pour la qualité de leur production et merci de nous faire confiance pour la valoriser au mieux et en assurer la mise en avant. Entre nous, le mot filière prend tout son sens...»

Hubert Charlas, responsable de la filière ovine de Bigard complète : «C'est un travail collectif, une volonté commune qui est ici récompensée. Cela conforte nos choix, c'est certain, mais ça va même plus loin, cela nous encourage à faire toujours mieux !»

Les pistes de progression existent, comme le développe Jérôme Pousthomis : «Notre principal challenge, c'est de maintenir et développer la qualité, pour répondre à la demande des revendeurs, et donc des consommateurs. Il s'agit d'encourager le désaisonnement de la production, en récompensant les naissances de juin-juillet notamment, pour atténuer le creux que nous constatons toujours en octobre-novembre.» Des primes encouragent les éleveurs en ce sens pour qu'au final tout le monde y gagne.

D. MO.

Pas encore abonné ? Découvrez nos offres !

En chiffres

> 420 producteurs du Tarn et de l'Aveyron dont 160 éleveurs Label Rouge sont réunis par SICA2G depuis 2011
> 26 000 agneaux labellisés chaque année au sein de SICA2G
> 600 à 800 agneaux abattus chaque semaine en moyenne
> 30% commercialisés en boucheries artisanales
> 70% commercialisés en grandes et moyennes surfaces.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Paysan Tarnais se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2631 | juillet 2019

Dernier numéro
N° 2631 | juillet 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui